1939

Le début de la guerre a un effet catastrophique sur le tourisme. Le chiffre d’affaires d’Hotelplan plonge à 800’000 francs. Malgré cela, le conseil de coopérative prend la décision de poursuivre coûte que coûte ses activités dans la branche touristique.

1938

Après seulement trois ans d’activité, Hotelplan peut présenter des comptes sains et parvient à s’autofinancer. Son fondateur en est le premier surpris, puisqu’il avait prévu une période transitoire beaucoup plus longue.

1937

25’762 Suisses et 47’969 étrangers voyagent avec Hotelplan; ce qui entraîne à un apport supplémentaire à l´économie nationale d´au moins dix millions de francs. Chaque nuitée supplémentaire se traduit dans les faits par un jour de travail de plus dans une Suisse touchée de plein fouet par le chômage et la crise.

1935

Aider une hôtellerie suisse proche de l´effondrement et permettre à tout un chacun de partir en vacances, telle est l´idée qui trotte dans la tête de Gottlieb Duttweiler, fondateur de la Migros, lorsqu´il crée Hotelplan le 29 avril 1935: «Il faut essayer de toucher un nouveau public qui n´avait jusqu´alors pas pour habitude de voyager.» En juin, le premier train spécial d´Hotelplan rallie Lugano, où un séjour d´une semaine est proposé pour la bagatelle de 65 fr. Au terme de la première année, 52 648 arrangements d´une semaine ont été vendus.