Logo Hotelplan Group

Augmentation du nombre de clients, mais fortes différences dans les résultats des sociétés dans les divers pays

Hotelplan Suisse6. März 2012
Tous les documents (ZIP)

Lors de l‘exercice 2010/2011, le groupe Hotelplan a réalisé un chiffre d‘affaires de CHF 1'390.7 mio. qui marque un fléchissement de 6.6% par rapport à l'année antérieure. Le résultat d'exploitation (EBIT) s'est chiffré à CHF -19.4 mio. et le résultat d'exploitation apuré (Underlying EBIT) à CHF -1.3 mio. Avec environ 1.308 mio. de clients, le nombre de voyageurs s'est accru de 3.6%. Malgré le «Printemps Arabe» et des influences négatives des taux de change, Hotelplan Suisse a affiché avec un chiffre d'affaires de CHF 636.7 mio. un EBIT de CHF 6.3 mio. ou, après correction des effets non récurrents, de CHF 12.6 mio. L'objectif visé au cours du nouvel exercice repose sur une offensive technologique et online de grande envergure lancée depuis peu et qui contribuera à une amélioration des résultats.

L'exercice 2010/2011 du groupe Hotelplan appartenant à la Migros s'est achevé le 31 octobre 2011. Il a été marqué par des bouleversements politiques en Afrique du Nord, qui ont pratiquement anéanti les volumes d'affaires en Égypte et Tunisie. S'y ajoutent aussi les fluctuations monétaires et les catastrophes naturelles en Asie. Le chiffre d'affaires par rapport à l'année dernière a ainsi reculé de 6.6% à CHF 1'390.7 mio. Le résultat d'exploitation (EBIT) de CHF -19.4 mio. se place CHF 7.1 mio. en dessous de la valeur de l'année précédente et le résultat d'exploitation apuré s'élève à CHF -1.3 mio., soit un recul de CHF 14.9 mio. par rapport à l'année précédente. Parmi les causes particulières, s'inscrivent des restructurations massives, surtout en Italie, et les dépréciations sur immobilisations incorporelles en Russie. Enfin, la vente du «Riviera Beach Club» marque la fin du processus de désinvestissement du groupe hôtelier «Horizonte».

Stabilité réjouissante en Suisse

Malgré la quasi disparition des opérations en Égypte et Tunisie et la dépréciation de l'euro, Hotelplan Suisse a presque pu maintenir le chiffre d'affaires (CHF 636.7 mio., -3.6%) et le résultat d'exploitation au niveau EBIT (CHF 6.3 mio., -6.0%) par rapport à l'année précédente. À noter que le bon développement de la marque de voyages d‘affaires bta first travel y a aussi contribué. Après correction des effets exceptionnels, le résultat d'exploitation (Underlying EBIT) se chiffre à CHF 12.6 mio. (-10.0%). Si les affaires ont été plutôt difficiles en hiver, les réservations pour l'été 2012 sont encourageantes au niveau du nombre des passagers.

Coûts plus bas chez Interhome, chiffre d'affaires à la hausse chez le groupe Travelwindow

Interhome, leader de la location de maisons de vacances en Europe, a généré en 2010/2011 un chiffre d'affaires de CHF 185.9 mio.; le recul de 10.1% est dû principalement à la dégradation de l'euro. Toutefois, grâce à un programme de réduction de coûts, le résultat d‘exploitation (EBIT) a pu s'accroître de 16.7% à CHF 3.5 mio. La reprise échelonnée d‘Inter Chalet initiée en novembre 2011 évolue bien. Ceci dit, les effets de synergie ne porteront leurs fruits qu'à partir de 2014. Enfin autre facteur positif: depuis le début de l'année, Interhome connaît une forte hausse de réservations.

L'agence de voyages en ligne Travelwindow Group ne cesse de se développer fortement et présente un chiffre d'affaires en hausse de 24.4% à CHF 44.9 mio. Le résultat d‘exploitation (EBIT) s'est amélioré par rapport à l'année passée de CHF 0.8 mio. à CHF 0.5 mio.

Défis à l‘étranger

En Angleterre, Hotelplan peut s'appuyer sur un bon exercice: le chiffre d'affaires a augmenté de 21.3% à GBP 181.6 mio. et le résultat d'exploitation (EBIT) a augmenté de GBP 5.0 mio. pour s'établir à GBP 2.0 mio. Cette bonne nouvelle est due à la restructuration qui a porté ses fruits et à la complète intégration du groupe Enigma. Le résultat est remarquable, car l‘hiver 2010/2011 - pauvre en neige - a entraîné un environnement concurrentiel extrêmement ardu. Les réservations de l'hiver en cours sont réjouissantes en raison d'une situation inversée. 80% des affaires d'Hotelplan en Angleterre concernent l'organisation de vacances de sports d'hiver spécialisées.

En Italie, Hotelplan a pu enregistrer un chiffre d'affaires de EUR 146.6 mio. (-22.4%) et un résultat d‘exploitation (EBIT) de EUR -10.5 mio., soit un recul de EUR 9.4 mio. par rapport à l'année passée. L'une des raisons de ce mauvais résultat s'explique par le fait que la marque Turisanda réalisait près des deux tiers de son activité avec les destinations d'Afrique de Nord et du Moyen-Orient. La seconde raison réside dans la restructuration massive et coûteuse de la société avec la disparition de plus de 100 postes de travail. Avec EUR -6.7 mio., le résultat d'exploitation apuré (Underlying EBIT) est resté encore très négatif.

En Russie enfin, Ascent Travel a réalisé un chiffre d'affaires de EUR 62.6 mio. (+15.5%) et un résultat d'exploitation négatif (EBIT) de EUR -9.7 mio. (variation par rapport à l'année passée: EUR -5.3 mio.). Le contexte en Russie est et reste difficile et dans l'intervalle, la vente de la participation majoritaire a été initiée.

Persistance d'un environnement difficile et concentration sur de nouvelles technologies

Après une année antérieure tendue, les réservations, depuis le début de janvier, prennent une tournure nettement positive. Les restructurations effectuées en Suisse et en Italie se sont achevées en automne 2011. Elles permettront de faire des économies substantielles au cours de l'année. «Force est de constater que la crise n'est pas encore surmontée et que les consommateurs n'ont toujours pas regagné confiance, de sorte qu'il faut regarder l'avenir en faisant preuve de modération dans notre optimisme», commente Hans Lerch, Délégué du Conseil d'Administration et CEO Hotelplan Group. «En outre, les prochains 18 mois seront décisifs quant à savoir si les voyagistes traditionnels pourront relever ou non les défis structurels du monde de l'online». Le groupe Hotelplan a, en ce sens, entrepris des investissements substantiels dans la technologie «Player & Hub» qui permet, outre un assemblage flexible, de compléter ses propres offres avec des prestations supplémentaires. Cette technologie s'applique déjà chez la société de Travelwindow travel.at en Autriche et sera déployée dans les mois à venir chez Hotelplan en Suisse et en Italie.

Bianca Gähweiler

Head of Corporate Communications

Bianca Gähweiler

Ce site Web utilise des cookies pour vous fournir le meilleur service possible. Si vous continuez à naviguer sur le site, vous acceptez l'utilisation de cookies.