Logo Hotelplan Group

Chiffre d’affaires maintenu, bon résultat opérationnel

Hotelplan Group9 mars 2004
Hotelplan Group

En dépit d'une situation économique extrêmement difficile, le groupe Hotelplan présente un résultat positif pour l'exercice du 1er novembre 2002 au 31 octobre 2003. Conformément à la nouvelle définition du chiffre d'affaires et sur une base comparable, les produits nets sont restés quasi constants à CHF 1,667 milliard (année précédente: CHF 1,666 milliard). Le groupe a dégagé un résultat d'exploitation EBITA réjouissant de CHF 32,3 millions (CHF 35,3 millions). Avec un bénéfice de CHF 13,5 millions (20,0 millions), le résultat du groupe après impôts est resté positif (20,0 millions). En Suisse, Hotelplan Swiss Group a enregistré une hausse considérable de son résultat d'exploitation EBITA à CHF 10,2 millions (CHF 1,5 million) et conquis de nouvelles parts de marché.

Le marché du voyage a connu un exercice très médiocre dans toute l'Europe. De grands groupes touristiques ont annoncé des pertes importantes. Attentats terroristes, SRAS, guerre en Irak et économie moribonde ont fait tomber la fièvre des voyages et provoqué de nets reculs des chiffres d'affaires et des recettes dans l'industrie touristique. A elle seule, la Suisse a enregistré une nouvelle compression de 10 à 15% de la demande touristique.

Dans ce contexte, le groupe Hotelplan, sous la direction de son CEO Claus M. Niederer, présente un résultat positif et réjouissant. A propos des raisons qui ont mené au bon résultat, Claus M. Niederer déclara lors de la conférence de presse du bilan à Zurich: «D'une part, nous avons rapidement réagi à la baisse de la demande; d'autre part, notre orientation stratégique a fait ses preuves sur les différents marchés.»

Chiffre d'affaires maintenu, progression constante des ventes à l'étranger

Conformément à la nouvelle définition du chiffre d'affaires et sur une base comparable, les produits nets sont restés quasi constants à CHF 1,667 milliard, soit CHF 1,6 million de plus que l'année précédente (CHF 1,666 milliard). Avec CHF 736,1 millions, les produits nets générés sur le marché suisse reculent de CHF 3,4 millions par rapport à l'année précédente. Les ventes réalisées à l'étranger ont légèrement augmenté de 0,5% ou CHF 5 millions à CHF 931,2 millions, hissant encore leur part au revenu total du groupe à 56%. Selon la nouvelle méthode de calcul, près de 2 millions de passagers ont voyagé avec Hotelplan, soit un recul de 4,5% par rapport à l'année précédente sur une base comparable.

Les excellentes performances enregistrées par Hotelplan Angleterre et Italie ont largement contribué au résultat d'ensemble positif. En Angleterre, les produits nets ont augmenté de 5,4% (plus GBP 6,6 millions). La marge d'EBITA a atteint 10,9%. En Italie, les produits nets ont fait un bond de 13,1% (plus EUR 16,1 millions). La marge d'EBITA a grimpé à 3,4%. Hotelplan Pays-Bas, la société Turisanda sur le marché italien et Hotelplan France ont obtenu des résultats nettement moins bons que l'année précédente. Les marges d'EBITA des trois entités sont négatives, le plus mauvais résultat étant enregistré en Hollande, avec -3,2%.

Le groupe Interhome, présent dans 14 pays, a dégagé un bilan satisfaisant. Une provision pour double loyer et des charges d'exploitation plus élevées ont fait chuter le résultat d'exploitation EBITA à CHF 1,86 million, soit 45% au-dessous de celui de l'exercice précédent. Avec 521 412 personnes, le nombre de clients est demeuré pratiquement stable (-0,5%).

La faible demande de vacances balnéaires relevée pendant l'été, notamment pour Djerba, la Crète et les Maldives, a influencé de manière significative le résultat des hôtels et centres de vacances Horizonte. Le chiffre d'affaires a baissé de 3,3% à CHF 37 millions, et les nuitées ont subi un repli de 4,7% à 389 000.

Bon résultat opérationnel

Le résultat d'exploitation EBITA est légèrement inférieur à celui de l'exercice précédent. Avec CHF 32,3 millions (année précédente: CHF 35,3 millions), la marge est de 1,9%. Avec un bénéfice de CHF 13,5 millions, le résultat du groupe est de 32,5% inférieur à celui de l'année précédente (CHF 20 millions). Ce repli s'explique, d'une part, par des raisons fiscales et, d'autre part, par des amortissements de goodwill supplémentaires.

Les investissements bruts ont chuté de 19,5% à CHF 40,7 millions. CHF 9,1 millions ont été affectés au nouveau siège administratif de Zurich-Glattbrugg. Transformation et extension du complexe hôtelier du groupe au sud de la France ont coûté CHF 10,3 millions. Des acquisitions ont été effectuées sur le marché italien; elles englobent le rachat de la société Casaclub à Sienne et une participation de 34% à la société Gattinoni Travel Network à Lecco. Fort de CHF 47,4 millions, le cash-flow a permis de financer ces investissements par le biais des moyens dégagés.

Les liquidités se montent à CHF 243,4 millions, le capital propre à CHF 222,4 millions et sa part à la somme du bilan à 38,8%. Par conséquent, le groupe Hotelplan s'appuie sur des finances saines et a pu financer sans problème, par ses propres moyens, des projets vastes et donc coûteux au niveau de l'informatique et du système de réservation, mais aussi l'emménagement dans ses nouveaux locaux.

Suisse: Hotelplan Swiss Group en bonne santé

Hotelplan Swiss Group affiche un résultat remarquable. Lors de la conférence de presse du bilan, Walter Güntensperger, CEO de Hotelplan Swiss Group, a pu présenter une nette augmentation du bénéfice, fruit d'une gestion des coûts rigoureuse. Le résultat d'exploitation EBITA a grimpé de CHF 1,5 million l'année précédente à CHF 10,23 millions. Les produits nets consolidés de Hotelplan Swiss Group n'ont baissé que de 1,6% à CHF 706,961 millions (année précédente: CHF 718,302 millions). Le tour-operating accuse une faible diminution de 2,5%, ce qui place l'entreprise touristique loin au-dessus de la moyenne de la branche et représente une nouvelle progression des parts de marché. Suite au gel de l'embauche, le nombre de collaborateurs a passé de 1713 à 1538.

A l'exception de Tourisme pour Tous TPT, toutes les marques accusent un léger repli de leur chiffre d'affaires. Dans le même ordre d'idée, le nombre de passagers a reculé de 3,8% à 748 800.

Les différentes marques ont généré les produits suivants (non consolidés): Hotelplan CHF 527,9 millions (-3%), Esco-Reisen CHF 130,9 millions (-0,8%), Tourisme Pour Tous TPT CHF 48,3 millions (+7,0%), Marti Reisen CHF 5,6 millions (-0,3%) et Belair CHF 123,8 millions (+44,8%).

Le chiffre d'affaires total du tour-operating est de CHF 662,1 millions. La ventilation entre les diverses enseignes donne: Hotelplan CHF 343,1 millions (-1,2%), ESCO CHF 128 millions (-2,2%), M-travel CHF 143,5 millions (-8,1%), Tourisme Pour Tous TPT CHF 47,5 millions (+6,4%).

Bonnes performances des agences

La tendance se renforce: les succursales maison – 130 en Suisse et dix en Allemagne – ont enregistré une augmentation constante de leur part au chiffre d'affaires, qui est actuellement de 46,8% des produits nets du tour-operating. Les succursales du groupe ont subi une baisse de près de 1% de leur chiffre d'affaires, tandis que les agences tierces reculaient d'environ 9% pendant l'exercice.

Progression chez ESCO et TPT, stagnation chez Hotelplan et M-travel

Après un recul du chiffre d'affaires depuis l'an 2000, le spécialiste ESCO a pu, avec son offre sur catalogue, renouer avec le succès et enregistrer une hausse de 3,5% du chiffre d'affaires et une forte progression en termes de rentabilité. Une diminution des ventes de dernière minute et de la marque Parikos a entraîné une baisse générale de 2,2% des produits nets de la division ESCO.

Toursime Pour Tous a progressé de 6,4%. Les produits de Royal Tours, la thalassothérapie, les Antilles et le Flight Shop ont généré une très bonne demande chez le spécialiste romand.

Les marques Hotelplan et M-travel ont accusé un léger repli. La demande pour les séjours balnéaires en famille et pour l'Asie n'a pas atteint le niveau de l'exercice précédent. Au niveau des vacances balnéaires, les Baléares, la mer Rouge, les Caraïbes et l'océan Indien présentent une évolution positive. Les îles Canaries et l'Afrique du Nord évoluent au niveau de l'année précédente. La Turquie, la Grèce et Chypre ont essuyé des baisses.

Généralement abonnée au succès, Autoplan a enregistré pour la première fois depuis de nombreuses années un léger recul de son chiffre d'affaires dû, ici aussi, à une plus faible demande des familles.

Les voyages spéciaux, intervilles et les croisières ont atteint un niveau de vente réjouissant. Au cours des dernières années, des parts de marché croissantes ont été gagnées, notamment au niveau des voyages intervilles et des parcs d'attractions.

Le recul des réservations pour les Etats-Unis a été stoppé. Par contre, les ventes pour l'Asie ont chuté de près d'un tiers. Le Flight Shop a enregistré une évolution supérieure à la moyenne, ce qui indique que les séjours individuels sur mesure présentent encore un potentiel de croissance.

Au classement par pays, l'Espagne caracole toujours en tête. La Grèce et l'Italie occupent respectivement les deuxième et troisième places, malgré un recul à deux chiffres de leur chiffre d'affaires. La gagnante de l'année est la République Dominicaine. Grâce à un nouveau concept aérien mis sur pied avec Belair, l'Etat des Caraïbes a enregistré une progression de plus de 20% et occupe déjà le quatrième rang en termes de chiffre d'affaires. Suivent la Tunisie, la France, l'Egypte, la Turquie, les Etats-Unis, la Thaïlande et les Maldives. Avec ces 11 pays, Hotelplan Swiss Group a généré les deux tiers de son chiffre d'affaires global.

Deuxième exercice réussi pour Belair Airlines

La flotte de Belair, la compagnie aérienne de qualité du groupe, comprend deux Boeing 757-200ER pour les vols court et moyen-courriers et un Boeing 767-300ER pour les vols long-courriers. Au cours de son deuxième exercice, la compagnie a transporté près de 400 000 passagers vers 36 destinations au total. Avec un taux d'occupation des sièges de 84% sur les vols long-courriers (3071 heures de vol) et de 83% sur les vols court et moyen-courriers (5998 heures de vol), elle a généré des produits nets de CHF 123,8 millions ont été réalisés pendant le deuxième exercice. L'EBITA de CHF 1,474 million qui en résulte témoigne du succès de cette jeune entreprise.

Prévisions prudentes

Le CEO d'Hotelplan Claus M. Niederer émet des prévisions prudentes: «Je pense que nous avons dépassé le creux de la vague. Le contexte conjoncturel de l'exercice en cours n'est pas encore optimal. Cependant, nous escomptons une amélioration marquée du chiffre d'affaires et de la rentabilité.»

Avec l'Angleterre et l'Italie, les marchés qui ont progressé pendant l'exercice sous revue présentent d'ores et déjà une évolution positive pour les premiers mois, de l’annee en cours. En Suisse, les chiffres sont actuellement supérieurs à ceux de l'année précédente et atteignent approximativement le niveau de l'exercice 2001/2002. Walter Güntensperger table sur une stagnation du marché suisse: «Nous allons poursuivre notre gestion rigoureuse des coûts et réduire davantage la gamme de produits.»

Groupe Hotelplan 2003

(Nouvelle définition du chiffre d'affaires pour 2003: n'est plus déclarée comme chiffre d'affaires que la commission des ventes de produits de tiers)

en 1000 CHF2002/2003 2001/2002
Passagers1998782– 4,5%2092608
Produits nets1667307+ 0,1%1665722
Résultat d’exploitation EBITA32315– 8,4%35266
Résultat du groupe après impôts13510– 32,5%20005
Cash-flow47425– 2,6%48698
Investissements40714– 19,5%50582
Somme du bilan572637– 3,8%595073
Collaborateurs3854– 4,7%4043

Bianca Gähweiler

Head of Corporate Communications

Bianca Gähweiler

Ce site Web utilise des cookies pour vous fournir le meilleur service possible. Si vous continuez à naviguer sur le site, vous acceptez l'utilisation de cookies.