Logo Hotelplan Group

Nouveau résultat morose en dépit des très bons chiffres de l’été

Hotelplan Group26 janvier 2022
Annual Report 2021

La pandémie de coronavirus a une nouvelle fois lourdement pesé sur le résultat commercial du groupe Hotelplan. Du fait d’une saison hivernale pratiquement inexistante, le chiffre d’affaires facturé du voyagiste suisse a chuté de 15.3% par rapport à l’exercice précédent pour atteindre CHF 684,8 millions. Les réservations avaient pourtant connu un véritable boom dans certaines unités commerciales du groupe durant les mois d’été.

L’exercice 2020/2021 (du 1er novembre 2020 au 31 octobre 2021) du groupe Hotelplan a une nouvelle fois été très fortement impacté par la pandémie de coronavirus. Bien que les carnets de réservations aient été constamment plus remplis qu’en 2020 durant les mois d’été et que les unités commerciales d’Hotelplan Suisse, vtours et Interhome Group aient même affiché durant des semaines un volume de réservations supérieur à celui de 2019, année sans pandémie, la perte subie durant les mois d’hiver (novembre 2020 à avril 2021) n’a pas pu être compensée. Le voyagiste a ainsi réalisé un chiffre d’affaires facturé de CHF 684,8 millions (exercice précédent: CHF 808,9 millions).

Les unités commerciales en un coup d’œil

Jusqu’à mi-avril 2021 environ, les possibilités de voyager dans le monde étant extrêmement réduites, les déplacements ont été très limités chez la clientèle du voyagiste Hotelplan Suisse. À partir de mi-mai 2021 s’est ensuivi un véritable boom des réservations. Cela n’a toutefois pas suffi à compenser le manque à gagner des mois d’hiver et l’exercice s’est clôturé sur un chiffre d’affaires facturé de CHF 186,4 millions (exercice précédent:CHF 211,9 millions).

La forte volatilité des conditions d’entrée sur le territoire a aussi affecté vtours. Grâce à son modèle commercial dynamique, le voyagiste en ligne a toutefois pu adapter très vite sa palette de services à la hausse subite de la demande à partir de mai. vtours a ainsi enregistré un chiffre d’affaires facturé de EUR 170,1 millions (exercice précédent: EUR 138,7 millions).

Puisqu’il a été pratiquement impossible tout au long de l’exercice de quitter la Grande-Bretagne pour voyager à l’étranger, Hotelplan UK n’a eu d’autre choix, comme l’année précédente, d’annuler la majorité des réservations déjà effectuées. Au total, plus de 100 000 client-es ont été affecté-es par les annulations. Pour Hotelplan UK, le chiffre d’affaires facturé est tombé à GBP 6,4 millions (exercice précédent: GBP 114,5 millions).

Durant l’exercice 2020/2021, les vacances en appartement ou en maison de vacances ont une nouvelle fois séduit la clientèle et la demande sur ce segment a été très forte – une tendance qui s’est aussi fait sentir chez Interhome Group. L’intermédiaire de locations de vacances a clos son exercice sur un chiffre d’affaires facturé de CHF 275,0 millions (exercice précédent: CHF 236,7 millions), soit un résultat bien meilleur que lors de la première année de la pandémie. Sur le front du marché intérieur suisse, Interhome Group a même enregistré son meilleur résultat en 56 ans d’existence.

Le marché suisse du voyage d’affaires a de nouveau subi de grandes fluctuations cette année, même si l’activité est restée globalement faible sur ce segment. Les deux spécialistes du voyage d’affaires **bta first travel **et Finass Reisen sont parvenus, en dépit du contexte défavorable, à élargir leur clientèle nationale et internationale et à la séduire par leur grande qualité de service. Le chiffre d’affaires facturé de bta first travel s’élevait à CHF 17,3 millions en fin d’exercice (exercice précédent: CHF 45,5 millions) et celui de Finass Reisen à CHF 9,1 (exercice précédent: CHF 16,8 millions).

Afin d’exploiter au mieux les synergies au niveau de l’acquisition de produits, de la technologie et du fulfillment, les activités de tour operator en marque blanche jusqu’ici assurée par bedfinder a été migrée vers vtours à partir de l’exercice 2021/2022. bedfinder a clôturé l’exercice 2020/2021 avec un chiffre d’affaires facturé de CHF 4,3 millions (année précédente: CHF 9,1 millions).

Nouvelles priorités: durabilité et expérience client

Le groupe Hotelplan a également profité de l’exercice 2020/2021 pour se réorienter stratégiquement et s’adapter ainsi au nouveau contexte de marché tout en se préparant à l’après-corona. À cet effet, un processus stratégique à l’échelle du groupe a été initié, qui a débouché sur le choix de deux thèmes clés: durabilité et expérience client. «Avec notre nouvelle stratégie de groupe, nous ambitionnons de proposer une excellente expérience client et renforçons notre engagement dans le domaine du développement durable. Ces principes guideront également notre action durant l’exercice en cours et nous nous emploierons constamment à atteindre les objectifs fixés», a indiqué Laura Meyer, CEO Hotelplan Group. Dans le domaine de la durabilité, le groupe s’est par exemple d’ores et déjà engagé à être une entreprise climatiquement neutre à partir de 2022 en compensant les émissions directes de gaz à effet de serre qui n’ont pas encore été réduites. Autre exemple de mesure, le portefeuille de produits de voyages durables sera étendu au cours des mois à venir. «Dans le domaine de l’expérience client, nous visons en outre une intégration optimale des points de contact en et hors ligne avec la clientèle tout au long du parcours client – de la première prise de contact au retour à la maison, en passant par la prise de réservation et au séjour sur le lieu de destination. En outre, nos client-es trouveront sans cesse de nouvelles fonctionnalités en self-service sur nos sites, qui leur permettront de consulter très simplement les informations concernant leur prochain voyage et de réserver des prestations supplémentaires, telles que des activités sur place», précise Laura Meyer.

Un important besoin de rattrapage en 2022

Tout le groupe Hotelplan a connu un très bon démarrage de son nouvel exercice en novembre dernier. L’émergence de la nouvelle variante du virus Omicron, et particulièrement l’obligation de test dont elle s’est accompagnée tant pour l’entrée dans les différents pays que pour le retour en Suisse ont toutefois entraîné une baisse des réservations, qui n’a pas encore été suivie d’un retour à la normale. Le niveau des nouvelles réservations est toutefois nettement supérieur à celui de l’exercice précédent. «Nous sommes optimistes pour l’avenir et tablons, pour la totalité des unités commerciales, sur un fort besoin de rattrapage et partant, sur une bonne saison de printemps et d’été», a déclaré Laura Meyer. Il y a fort à parier que les destinations les plus populaires au cours des prochains mois seront le bassin méditerranéen (au sens large) et les États-Unis.

Rapport Annuel (PDF, en anglais)

Bianca Gähweiler

Head of Corporate Communications

Bianca Gähweiler

Ce site Web utilise des cookies pour vous fournir le meilleur service possible. Si vous continuez à naviguer sur le site, vous acceptez l'utilisation de cookies.